Akurei : dream-pop, fun et condition humaine

L’Australien se fait observateur du monde en balançant une musique minimaliste qui tourne au couple guitare-synthé.

En japonais, « akurei » signifie « mauvais exemple ». Électron libre et saltimbanque vêtu d’un pyjama et d’un vieux manteau de fourrure, la tête du bonhomme sort du cadre. Une situation qui lui permet de documenter la condition humaine partout où il passe. Comme sur son titre Stockholm, écrit au cours d’un voyage en Europe, sur lequel il raconte l’hyperconsommation de contenus sur smartphone et la perte d’une quelconque notion du temps. Entre dream-pop, musique électronique et r’n’b, Akurei privilégie le minimalisme musical pour mieux raconter ses histoires. Il suffit d’écouter son dernier single Hollow et son introspection à coeur ouvert pour y déceler un message évident : oubliez les raisonnements creux et remettez-vous en question. Mais ne perdez surtout pas le sourire.

%d blogueurs aiment cette page :