Bokoya, jazz façonné en temps réel

Une éducation au beat millimétré et de longues jam sessions ont fait de ce quatuor allemand une tête de pont légitime du jazz moderne.

Sur la côte nord-africaine, le terrain accidenté du Massif de Bokoya est toujours façonné par l’activité tectonique de la région. Une zone à risque mais fréquentée, qui semble avoir trouvé son avatar musical. Élevés « dans une drum machine”, les Allemands de Bokoya posent sereinement la prise de risque comme leitmotiv quotidien, base d’un jazz à géométrie variable qui oscille entre hip-hop à l’ancienne, funk incandescent et musiques ambiantes sombres. Un sens inné de l’improvisation qui trouve un nouvel élan en live, proposant à chaque concert une chanson par essence inédite à son public. Une bien jolie manière de moderniser leur héritage qui pourrait les mener aux plus hautes marches du genre.

%d blogueurs aiment cette page :