dvd, dream-pop et syndrome Peter Pan

Pour ce jeune texan, la musique est vite devenue une échappatoire à l’ennui.
Pour peu que l’on ne s’intéresse ni à la pêche, ni à la chasse, ni au camping, grandir au milieu des 35 000 habitants de la petite ville de Del Rio ne semble pas bandant à souhait. Heureusement pour lui, David Lunsford découvre vite Zelda et Super Mario, avant de tomber amoureux de leur iconique compositeur musical : Koji Kondo. Plus de temps à perdre, Lunsford récupère le vieux Mac de sa frangine et se lance sur les traces de ses idoles – Alvvays et St. Vincent en tête – pour façonner son imaginaire musical, entre notes de synthés geek et guitares lo-fi. Rêveur, introspectif et multi-tâches, le jeune homme se renomme « dvd » et emprunte la voie de la bedroom-pop, à l’instar de tout un tas de kids coincé.e.s dans leur chambre d’enfant qui éprouvent ce besoin de voir leurs idées prendre forme instantanément. Bon voyage au Pays Imaginaire.

%d blogueurs aiment cette page :