K-Prez, au tableau.

Dans les contrées du Grand New York, un jeune auteur suit avec brio les traces des illustres noms du East Coast Rap dans la discrétion la plus totale.

Le microsillon crépite et l’hôte souhaite poliment la bienvenue à l’auditeur. Beats et violons s’enlacent, sonnant le coup d’envoi d’un voyage dans le temps, direction l’indie-rap game des années 90. Ainsi commence le très bon Back to the Drawing Board, nouvel EP du jeune K-Prez, enfant d’Asbury Park et héritier des grands noms de la East Coast. En plus de ces instrumentations qui transpirent la cassette audio dépoussiérée, la prose du bonhomme soulage et impressionne. Et c’est bien à l’assemblage des deux qu’on frissonne avec émotion, tellement l’artiste nous remémore les faits d’armes des grands Nas, Naughty By Nature ou encore Talib Kweli. Mais n’allez pas croire que ce gamin du New Jersey gratte la dorure de ses idoles sans ciseler ses textes. Plein d’assurance, il s’assume sans détour face à toute une génération de jeunes MC avides de sortir de la Big Apple : « I’m the leader of all these noobies ». Le ton est donné, pas de caprice pour K-Prez.

%d blogueurs aiment cette page :