Laurence Pike – Distant Early Warning (2018)

Des synthétiseurs doux, une multitude de samples et une batterie au centre de tout : sur son premier album solo enregistré en une journée et souvent en direct, Laurence Pike (tambourineur de PVT) dessine une toile sonore minimaliste mais spontanée entre jazz et ambient music, qui représente en quelque sorte un moment de flottement entre deux univers. Le couché de soleil aux couleurs pastel de la pochette ne peut pas être plus clair. Avis aux fans de Shigeto et Four Tet.⠀

%d blogueurs aiment cette page :