Sidney Gish, songwriting moderne et décapant

Autant poétesse qu’humoriste, l’Américaine apporte avec ses compositions indie-rock fraîcheur et lâcher-prise.

Dans un monde où la gestion des apparences prédomine, il est parfois difficile d’être soi-même. Heureusement pour Sidney Gish, il en faut peu pour s’exprimer. Une guitare électrique, un petit ampli et une pédale d’enregistrement ont suffi à la jeune étudiante pour crier haut et fort qui elle est, sans s’attarder sur la sensibilité d’autrui. Que le son brouillon typique de la culture Lo-Fi qu’envoie la jeune femme ne vous bouche pas l’ouïe. Son travail mélodique est bien plus important qu’il n’y paraît, tout comme ses textes vrais, drôles et concrets qui parlent d’amour, de folie, des banlieues sinistres et d’être une pétasse de vingt ans dans un monde cabossé (sic). “À quoi un être humain doit-il ressembler?” demande-t-elle. Et au détour d’un refrain, on se rend subitement compte de la leçon que nous rappelle cette rebelle comique : pensez aux autres, mais soyez-vous même.

%d blogueurs aiment cette page :